Parfois on tombe

Parfois on tombe Gris Plomb Glace Je Suis L , Seule Au Milieu D Une Rue Que Je Ne Reconnais Plus Immobile Le Coeur En Vrac Je Les Observe, Tous, Tandis Qu Ils Passent Ma Hauteur Vite Tr S Vite Quelque Chose S Est Bris Impression D Tre D Ailleurs, De Ne Plus Tre Une Des Leurs Eux En Couleurs Et Moi En Noir Et Blanc Ou Le Contraire Le Ciel, De Toute Fa On, Vient De Me Tomber Sur La T Te, L , Comme A, L Air De Rien, Dans La Rue Mouffetard, En Plein Apr S Midi Je Sais Maintenant Que Mon Appartement Est Vide, Que Personne Ne M Y Attend, Que Je Vais Tre Seule Je R Alise L Instant M Me Que Cette Fois A Y Est, C Est Pour De Bon, Tout Est Fini Que Je Ne Pourrai Rien Y Faire Plus De Mari, Plus D Enfant, Plus D Amour, Plus De Vie, Plus Rien Moi, Moi Et Moi Seule, Mon Envie De Crever Sur Le Dos Et Ma Voisine Qui Marche En Talons Au Dessus De Ma T Te Comment Survit On A Comment Peut On Continuer Respirer, Bouffer, Marcher, Voir, Entendre Apr S A Comment Je Vais Faire Comment Ne Pas Mourir Comment Ne Plus VivreUn Roman Poignant, Au Style Percutant, O S Expriment Tristesse Et Col Re Et Puis, Au Bout Du Chemin, L Espoir Parfois, Il Faut Tomber Pour Mieux Se Relever Ce Livre Montre Jusqu O Peut Aller Une Personne Qui Semble Sans Probl Mes Lorsqu Elle Se Sent Surmen E, D Pass E Par Les V Nements Du Quotidien Et D Connect E De Ses Proches Dans Un Monde Qui N A Jamais T Aussi Stressant Et Individualiste, O Il Semble De Plus En Plus Difficile De Trouver Un Sens Nos Vies, L Histoire De Sarah Pourrait Tre Celle De Chacun De Nous D s les premi res pages, son style enveloppe l me avec une gr ce que l on connait plut t aux auteurs asiatiques En lisant Un sac et Cha nes , j essayais de saisir ce qui me plaisait tant dans cette plume En ayant enfin acc s au premier roman de Sol ne Bakowski, la raison en devient vidente, elle y d ploie ce que j aime chez Kazuo Ishiguro, ou Murakami Ryu, cette facult de parler de ce qu il y a de plus dur dans la condition humaine avec subtilit , douceur parfois D infiltrer de la po sie dans la douleur, sans fioriture inutile de l motion dans sa forme la plus pure, distill e Il y a beaucoup de qualit s dans ce premier foret et il serait s rement trop long de les citer ici Mais une des raisons qui feront recommander Parfois on tombe , est la facilit de l auteure pour transport
Le d but est accrocheur, mais la suite n est malheureusement pas la hauteur Beaucoup de r p titions, l impression de pi tiner dans l histoire, les errements g ographiques et psychologiques de l h ro ne finissent par nous fatiguer Personnellement, j avais juste envie d en